• Menu
  • Menu

1 semaine à travers l’Israël, la Palestine et la Jordanie

Visiter 3 pays du Moyen-Orient en 1 semaine avec un budget limité, c’est possible ! Dans cet article, je vous raconte mon périple à travers l’Israël, la Palestine et la Jordanie. En une semaine, je ne m’attendais pas à être autant dépaysé, et pourtant, ce voyage fera partie de ceux qui m’auront le plus marqué.

Je suis parti avec un ami fin février, avec un billet aller-retour pour Tel-Aviv (si vous vous y prenez à l’avance, vous pouvez en obtenir un pour moins de 200 €). Au total, nous avons consacré un budget de 500 € (hors billets d’avions) à ce périple. Nous avons eu la chance d’avoir du beau temps, mais je vous conseille de prendre de quoi vous couvrir si vous projetez d’aller dans le désert de Jordanie car les nuits peuvent y être très froides ! 

Jour 1 & 2 : Jérusalem, la Terre Sainte

Le premier jour, nous avons atterri à Tel Aviv, où nous avons loué une voiture pour se rendre directement à Jérusalem. Nous avons d’abord déposé nos sacs dans l’auberge de jeunesse où nous allions passer deux nuits, Abraham Hostel, avant de nous diriger vers la vieille ville.

La tour de David – Vieux Jerusalem

La vieille ville de Jérusalem est l’un des endroits qui m’ont le plus marqué pendant ce périple, avec son melting pot de religions : les juifs, les chrétiens, les musulmans mais aussi les arméniens cohabitent dans ce magnifique lieu sacré, et il n’est pas rare d’entendre l’appel à la prière se mêler aux cloches de l’Église du Saint-Sépulcre (le tombeau du Christ). Le Mur des Lamentations, le lieu le plus sacré de la religion juive, est situé à quelques pas seulement de la mosquée Al-Aqsa, le troisième lieu le plus sacré de l’Islam (après La Mecque et Médine), reconnaissable à sa coupole dorée, le Dôme du Rocher.

Jour 3 matin : A travers le mur pour la Palestine

Après notre visite de Jérusalem, nous avons relevé le défi de traverser la frontière avec la Palestine. Il faut savoir que passer à travers le mur érigé en frontière entre les deux pays présente un certain risque puisque les deux nations sont encore en conflit.

Une fois en Palestine, nous avons visité la Basilique de la Nativité de Bethléem, où Jésus serait né, avant de nous arrêter longuement devant le mur qui sépare Israël et la Palestine pour prendre quelques photos des nombreux tags qui le recouvrent. Sur ce mur, on trouve tous types de tags : des messages touchants, des dessins avec une pointe d’humour noir, et même des œuvres de grands artistes comme Bansky !

Jour 4 après-midi : Massada et la Mer Morte

Après la Palestine, direction Eilat, à l’extrême sud d’Israël, en longeant la Mer Morte. La Mer Morte, le point le plus bas de la surface de la terre à 420 mètres sous le niveau de la mer, offre un spectacle à la fois magnifique et désolant. En chemin, nous nous sommes arrêtés pour nous baigner dans la Mer Morte, ou plus précisément pour flotter puisque cet immense lac salé est constitué à presque 30 % de sel !

Massada

Après cette expérience inoubliable, nous avons fait halte à Massada, les ruines d’un palais et de fortifications antiques, perchées au sommet d’une montagne isolée sur la pente est du désert de Judée. En plus d’offrir une vue imprenable sur les environs, Massada est un lieu majeur dans l’histoire juive. Des milliers d’années auparavant, ils l’utilisèrent comme base pour se défendre contre l’invasion romaine. Malheureusement, ils finirent par être assiégés avec 8 000 soldats romains contre quelques centaines de rebelles juifs. Le siège dura 7 mois et les rebelles juifs préférèrent se donner la mort plutôt que de céder à la servitude des romains.

Jour 5 : La Jordanie et Pétra

Après avoir longé la Mer Morte, nous sommes arrivés à Eilat, une ville dénuée de charme mais où nous devions passer la frontière avec la Jordanie. Nous n’avons pas pu faire passer notre voiture, nous l’avons donc laissé dans un parking gratuit proche de la frontière.

Lorsque nous sommes passés en Jordanie, nous avons immédiatement changé d’ambiance. La Jordanie est un pays beaucoup plus pauvre, mais magnifique. Nous avons pris le bus jusqu’à Pétra, un site archéologique datant du IVème siècle avant JC et inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Pétra fait d’ailleurs partie des nouvelles 7 Merveilles du Monde et son trésor est connu dans le monde entier !

Après la visite de Pétra est venu le moment que j’attendais avec impatience depuis le début du périple : dormir dans le désert de Wadi Rum avec des nomades bédouins. Nous avons ainsi traversé une partie du désert avec Rachid, un jeune bédouin de 18 ans. Le spectacle était grandiose et l’immensité du désert vertigineuse !

Jour 6 : À la belle étoile

Nous avons eu la chance de pouvoir dormir 2 nuits à la belle étoile dans le désert de Wadi Rum, cachés dans une grotte (les nuits sont très froides dans le désert !). Malgré le froid, je ne regrette aucunement cette aventure, car le spectacle en valait largement la peine ! J’en ai profité pour prendre de nombreuses photos.

Si vous souhaitez vous aussi dormir à la belle étoile avec des vrais bédouins, je vous conseille de passer par Wadi Rum Bédouins Friends. Cet organisme propose une véritable immersion au cœur du désert et du peuple bédouin. Vous éviterez ainsi de vous retrouver dans un attrape-touristes qui vous fera dormir dans des camps sur du sol goudronné !

Jour 7 : Tel Aviv et Jaffa

Après avoir marché des kilomètres dans le sable, admiré des paysages qui resteront à jamais gravés dans nos mémoires (et attrapé quelques coups de soleil !), nous sommes repartis pour l’Israël. Nous avons récupéré notre voiture à Eilat et nous avons roulé jusqu’à Tel Aviv.

Jérusalem

Tel Aviv est une grande ville balnéaire, idéale pour aller boire un verre sur la plage ou pour se baigner. Nous en avons aussi profité pour visiter le Port de Jaffa au sud de Tel Aviv, l’un des ports les plus anciens du monde, et pour se balader dans le suk de Bein Harim pour nous imprégner de l’atmosphère du Moyen-Orient. Durant toute cette semaine au Moyen-Orient, je ne me suis pas une seule fois senti en insécurité. Les israéliens, les palestiniens et les jordaniens sont très accueillants. Ce qui m’a marqué particulièrement, outre mes deux nuits en plein désert à chanter, danser et manger auprès des nomades bédouins, c’est de voir toutes ces cultures et toutes ces religions se mélanger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.