• Menu
  • Menu

Qu’est-ce qu’un aventurier ?

L’aventurier est une personne qui se lance dans une aventure, quelle qu’elle soit : une randonnée, une expédition, un défi sportif, un voyage en solitaire, un road trip… Un aventurier a le goût de la découverte, le goût du voyage mais aussi le goût du risque. Je vous explique un peu plus en détails ce qui fait l’essence d’un aventurier, avec quelques exemples d’aventuriers célèbres qui pourront vous inspirer pour planifier votre prochaine aventure !

A quoi reconnait-on un aventurier ?

L’aventurier est celui qui est curieux de tout et qui n’a pas peur d’essayer de nouvelles choses, de se confronter à de nouvelles cultures, et de bousculer ses habitudes. En voyage, on reconnait un aventurier parce qu’il s’immerge complètement dans la culture locale : il goûte tout, des fruits exotiques aux insectes ; il va partout, des marchés locaux aux sommets des montagnes ; et il s’intéresse à tout, de la cuisine locale aux coutumes ancestrales du pays.

Les aventuriers aiment côtoyer les locaux pour en apprendre plus sur la culture locale, mais ils restent majoritairement solitaires. En effet, la plupart des aventuriers choisissent de vivre leur aventure seul, pour pouvoir garder leur liberté et découvrir à leur rythme. Pour cela, les aventuriers en voyage ne vont pas privilégier les lieux touristiques mais plutôt tout ce qui est hors des sentiers battus !

On reconnait également un aventurier à sa soif de dépaysement. Que ce soit en France ou à l’étranger, l’aventurier a besoin de constamment faire des nouvelles découvertes. Il déteste la routine. Ainsi, lorsqu’il n’est pas en voyage, il c’est qu’il est en train de planifier sa prochaine aventure.

L’aventurier se reconnait aussi par sa grande capacité d’adaptation. Il peut dormir aussi bien chez lui que chez quelqu’un qu’il ne connait pas, dans une voiture, dans un bus, dans un hôtel ou dans une auberge de jeunesse. L’aventurier n’a pas forcément besoin de confort : il cherche avant tout à vivre de nouvelles expériences et à faire de nouvelles rencontres.

Enfin, être aventurier, c’est avoir le goût du risque et l’envie constante de se dépasser. L’aventurier repousse constamment ses limites : ses destinations de voyage sont de plus en plus éloignées, ses expériences de plus en plus intenses, ses randonnées de plus en plus longues… Et il n’hésite pas à se lancer dans des activités extrêmes ou dangereuses !

Peut-on être aventurier professionnel ?

Il est tout à fait possible de devenir aventurier professionnel. Les aventuriers professionnels sont ceux qui arrivent de générer de l’argent avec leurs aventures et exploits, et de vivre de cet argent. L’aventure peut prendre de nombreuses formes : la traversée d’un pays ou d’une région à pieds, en vélo ou à dos d’animal, le tour du monde, l’escalade d’un sommet, la traversée d’une mer à la nage, à la rame ou en voilier, un record sportif…

L’aventurier professionnel peut générer grâce au financement de ses expéditions, ou avec la vente de produits ou services liés à ses expéditions : des conférences, un livre, des photographies ou des vidéos, un blog, un film…

Par exemple, l’aventurier Mike Horn (connu pour ton tour du globe à pieds, en vélo et en bateau en suivant l’équateur) réussit financer ses expéditions grâce aux commanditaires de ses expéditions, comme Mercedes Benz.

Mike Horn lors de son expédition en Arctique

Pour attirer des commanditaires, il ne suffit pas seulement d’accomplir un exploit, mais aussi de lier son périple à une cause humanitaire, et de faire parler de soi dans les médias, à l’instar de Thivierge qui s’est préparé à son expédition dans l’Antarctique en dormant dans un congélateur !

Sachez toutefois que n’importe qui ne peut pas devenir aventurier professionnel du jour au lendemain : ce métier est l’un des plus difficiles qui existent et il nécessite donc une préparation importante…

Dans quelle aventure se lancer lorsque l’on a l’esprit d’un aventurier ?

Il existe de multiples façons d’assouvir sa soif d’aventures et de découvertes. Vous pouvez vous lancer dans une aventure sportive extrême, laquelle demandera énormément de préparation en amont, comme par exemple Sonia et Alexandre Poussin et leur trek de 3 ans (14 000 km) le long de la vallée du Rift en Afrique de l’Est, sur les pas du premier Homme.

Alexandre Poussin | Poussins, Cappadoce, Lac de Tibériade

Vous pouvez également vous lancer pour un tour du monde, comme Mike Horn qui a parcouru 40 000 km en 17 mois en suivant l’équateur (en solitaire et à pieds, à vélo ou en bateau) et 20 000 km en deux ans en suivant le cercle arctique. Vous pouvez opter pour un tour du monde à pieds, à la voile (comme Bernard Moitessier à bord du Joshua), en avion, en voiture, en transports en communs, ou même en vélo, comme Sylvain Tesson et Alexandre Poussin, qui ont parcouru 25 000 km en vélo en un an pour faire le tour du monde !

Enfin, de nombreux aventuriers se lancent dans la traversée d’un pays ou d’une région, comme Nicolas Vanier qui a traversé le Grand Nord canadien d’est en ouest en traîneau à chien en moins de 100 jours, ou Sylvain Tesson et Priscilla Telmon qui ont traversé les steppes de l’Asie centrale à cheval sur 3 000 km.

Pour ma part, j’ai choisi de traverser l’Islande du nord au sud en solitaire pour me rendre compte par moi-même des conséquences néfastes du réchauffement climatique sur le plus grand glacier d’Europe, le Vatnajökull, amené à disparaître d’ici 200 ans selon les estimations scientifiques. J’ai ainsi parcouru à pieds plus de 400 km en 15 jours, soit 25 km par jour en moyenne.

S’inspirer des aventuriers célèbres

Pour trouver votre aventure et assouvir votre soif de découverte, inspirez-vous des récits d’aventures des plus grands aventuriers contemporains !

La référence en matière d’aventure est Mike Horn, un explorateur suisse et sud-africain qui a accompli de nombreux exploits et battu de nombreux records. Mike Horn a tout essayé : le parapente et le rafting dans la Cordillère des Andes, la descente en hydrospeed dans le canyon du Colca au Pérou (le plus profond du monde !), la traversée de l’Atlantique sur le monocoque Mari Cha III, 2 tours du monde sans moteur en suivant l’Equateur et le cercle arctique…

L’écrivain-voyageur Sylvain Tesson, géographe à l’origine, a également inspiré plus d’un aventurier. Comme Mike Horn, il ne s’est pas limité à un seul exploit, au contraire : traversée à vélo du désert central d’Islande, tour du monde à vélo avec Alexandre Poussin sur une distance de 25 000 km, traversée de l’Asie centrale à cheval avec Priscilla Telmon sur 3 000 km, traversée de l’Himalaya à pieds sur 5 000 km en 5 mois… Et pourtant, Sylvain Tesson aurait pu passer à côté de cette vie d’aventure après une chute d’un toit de 8 m de haut en 2014 qui l’a plongé dans un coma de 10 jours et lui a laissé de nombreuses séquelles physiques.

L’écrivain & aventurier Sylvain Tesson

Du côté des femmes, l’exploratrice suisse Sarah Marquis est l’une des références en matière d’aventure. Son palmarès regroupe près de 20 ans d’expédition à travers le monde, dont la traversée des Etats-Unis depuis le Canada jusqu’à la frontière Mexicaine en 2000 (soit 4 260 km de marche en 4 mois et 6 jours), la traversée du désert australien en 2002 (soit 14 000 km en 17 mois), ou encore une expédition de la Sibérie jusqu’à l’Australie (soit 20 000 km en 3 ans).

L’aventurière Sarah Marquis

L’américaine Cheryl Strayed est également un exemple pour beaucoup de femmes. Cette romancière a décidé de partir sur un coup de tête sur le Pacific Crest Trail (PCT), du Mexique au Canada, soit 1 700 km à pieds. C’est son histoire qui a été adaptée dans le film Wild avec Reese Witherspoon, tiré de son livre.

Enfin, les passionnés du Grand Nord puiseront leur inspiration dans les exploits de Nicolas Vanier, écrivain, photographe et réalisateur français qui a mené de nombreuses expéditions en solo dna sle Grand Nord. Parmi ses exploits, l’Odyssée blanche est l’un de ses plus impressionnants (8 600 km de Skagway à Québec en moins de 100 jours). C’est également lui qui a réalisé les films Le Dernier Trappeur, Loup et L’Odyssée sauvage.

L’aventurier n’a peur de rien et il aime relever des défis. Si vous vous reconnaissez dans ces valeurs et que les récits de grands aventuriers vous inspirent, il est temps de trouver et de planifier votre prochaine aventure !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.